Génétique Bovin

Sélection & Evaluation des reproducteurs

En élevage laitier comme en élevage allaitant la sélection et l’évaluation de nos reproducteurs répondent à des critères de rigueur et d’exigence maximum. Ils bénéficient des outils les plus modernes et innovants garantissant au final aux producteurs un large choix de taureaux évalués avec précision sur de nombreux caractères. Spécificité des races, particularités des systèmes d’élevage, attentes des éleveurs et des filières,… nos reproducteurs offrent des possibilités importantes. Amener de l’excellence sur les qualités maternelles, de la performance en croisement, de la qualité en finition, de la variabilité génétique, … un objectif permanent pour satisfaire les attentes les plus variées.

Force de nos organisations, à chaque étape des tris et des évaluations, des éleveurs organisés en commissions raciales fixent le cap et valident les choix. Une génétique produite par les éleveurs et pour les éleveurs !

  • La génomique.

Evaluer de manière fiable et simple le potentiel génétique d'un animal dès son plus jeune âge à partir d’un prélèvement biologique : tel est l’enjeu de la génomique. Le modèle repose sur la parfaite connaissance d’une population de référence pour laquelle le génome et les performances des individus (vaches & taureaux) sont précisément connues. L’animal à évaluer grâce au prélèvement d’un échantillon biologique est comparé à cette population, ce qui permet d’estimer son potentiel génétique traduit par un index avec une fiabilité élevée. Le nombre de caractère évalué varie selon les races, d’une dizaine en allaitant à plusieurs dizaines en races laitières.

Utilisée dans le repérage des potentielles mères à taureau comme dans l’évaluation terminale des taureaux, la génomique est désormais présente en races allaitantes comme laitières. Elle offre un champ des possibles important en termes de sélection dès aujourd’hui mais aussi pour demain avec des enjeux sur la qualité des viandes, les impacts environnementaux, le bien être animal…

La Génomique c’est

  • Un progrès génétique accéléré
  • Une richesse de sélection permise sur de nombreux caractères
  • Une précision accrue sur des critères à enjeu majeur
  • Un éventail large au service de la variabilité génétique
  • Des coûts maîtrisés

  • Le contrôle des performances en ferme.

Si les schémas de sélection laitiers ont de longue date incorporé les outils de génomique en sélection comme en évaluation, pour ce qui est des races allaitantes cet apport est récent. Ainsi la contribution du contrôle de performance en ferme reste essentiel en races allaitantes tant pour ce qui est des informations au sevrage comme en post sevrage. Déclarer, peser et pointer autant d’étapes qui permettent une indexation au sevrage (IBOVAL) largement utilisée pour repérer les futurs candidats comme pour les diffuser.

En races laitières comme allaitantes contrôle de performance et génomique sont liés, se renforcent mutuellement dans l’intérêt des éleveurs favorisant sur les territoires de SORELIS comme partout en France des actions conjointes et concertées entre les structures. France Génétique Elevage (FGE) rassemble à cette fin tous les acteurs au niveau du dispositif collectif français d’amélioration génétique des races bovines, ovines et caprines afin d’en coordonner et piloter les actions.

  • Le contrôle individuel des performances en station.

La performance d’un individu doit prendre en compte 2 aspects : la part imputable à son potentiel génétique et la part imputable au milieu. Mesurer les performances d’un taureau candidat tout en s’affranchissant des conditions de milieu : tel est l’objectif des stations de contrôles spécialisés des races allaitantes. Bâtiment, alimentation, conduite, …. tout est standardisé, maîtrisé et mesuré pour favoriser l’expression du potentiel génétique propre à chaque individu. C’est l’étape déterminante et ultime avant la mise en testage des reproducteurs.

  • L’évaluation sur descendance.

Si les caractères de production de viande « aptitudes bouchères » s’évaluent avec une précision suffisante pour permettre une diffusion à partir d’une évaluation en ferme, génomique ou à partir de données d’abattage, il n’en va pas de même pour les « qualités maternelles ». Certaines races allaitantes (blonde d’aquitaine, limousine,…) complètent donc leur évaluation par un passage des génisses en station. En allaitant, 2 types d’évaluation existent :

  • une évaluation en race pure qui permet la création de taureaux permettant le renouvellement du troupeau mais aussi la production de broutards ou taurillons de qualité. Au sein du programme de sélection « race pure » le testage des taureaux se fait principalement en ferme dans les exploitations. Grâce aux pesées et aux pointages réguliers effectués principalement dans les élevages en contrôle de performances VA4, on obtient par les index IBOVAL une information permettant une diffusion rapide des taureaux sur les critères d’aptitude bouchère au sevrage(ISEVR). Pour ce qui est des critères de qualités maternelles c’est en station que les contrôles sont réalisés sur les descendances d’un taureau pour approcher qualités laitières, fertilité, aptitudes au vêlage,….

  • une évaluation en croisement qui permet la création de taureaux permettant la production de veaux aux qualités de viande précoces et marquées. Pour le programme viande précoce le testage se fait en croisement. Les produits issus de ces accouplements intègrent les circuits traditionnels de commercialisation permettant une indexation via les remontées des données d’abattage fournies par les filières (évaluation Normabev)

  • Indexation :

Evaluer un reproducteur c’est être capable de mesurer la part de son potentiel génétique transmissible à sa descendance. Cette évaluation est traduite en « index » sur chacun des caractères évalués. Fonction des races, la méthode de représentation de ces index varie (base de comparaison à la moyenne par rapport à 0 ou 100) mais dans tous les cas exprime sa capacité à améliorer ou à détériorer le caractère concerné. Au fil du temps, de la meilleure connaissance de la population, du progrès génétique entre génération,… ces index évoluent et l’offre des taureaux également ! En France, un organisme indépendant l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) à la charge de cette indexation et de la publication. En races laitières des dispositifs internationaux (INTERBULL) existent afin de créer une base de comparaison entre les pays.

La France riche des ses 1000 fromages, de son innovation dans les produits laitiers, de l’attachement de ses races allaitantes au terroir, de l’excellence de ses viandes, …. compte aussi des schémas de sélection parmi les plus vastes et les plus performants au monde. Un savoir faire et une performance mise à la disposition des éleveurs au quotidien par nos équipes et partout sur le territoire.