Sorelis cage

Comme pour fêter la performance de l’équipe parage de SORELIS qui vient pour la première fois de son existence de dépasser le seuil symbolique des 20 000 vaches parées par an (une croissance en volume de plus de 9% par rapport à l’an passé), 3 nouvelles cages de parage bovins ont été mises en service ce début novembre et viennent renouveler le parc existant. 

vingtmilleparages

Si historiquement SORELIS avait équipé ses pareurs en cage WOPA d’origine Hollandaise, depuis janvier 2018 une première cage ANKA (Espagnole cette fois) avait été mise en service pour évaluation auprès de l’un de nos pareurs, basé en Dordogne. Après plusieurs mois d’utilisation et forte de ses atouts (sécurité et confort de travail, confort des animaux, entretien facilité, durée de vie du matériel, …) le choix a été fait de basculer l’ensemble du parc sur ce type de cage.

Désormais 4 cages de ce type sillonneront nos campagnes, restera encore une cage à renouveler à échéance. Un renouvellement de matériel qui s’inscrit dans une volonté de soutien et d’accompagnement au développement de ce service et d’amélioration permanente da la qualité de nos prestations.

Sorelis cage pareurs

fete de la blonde

Si notre belle race se croise très régulièrement dans les prés ou montagnes du béarn, c’est dans les rues de Sauveterre de Béarn qu’elle sera incontournable ce samedi 18 août prochain. La ville accueillera la 27 ème édition d’un temps fort incontournable des amoureux des vaches certes mais plus encore de la culture, de l’art, de la gastronomie et de la convivialité.

Exposition d’art, animation, visites… mettrons au cœur de la manifestation la blonde d’aquitaine ! Pas de crainte sur la popularité de la manifestation, vous ne serez pas tout seul … plusieurs milliers de personnes sont attendus encore cette année !

 

Vous pouvez télécharger le programme : ICI

 

SORELIS vient de terminer ses assemblées de section ce mercredi 14 mars, avec 3 assemblées dans le Nord Aquitaine et 3 dans le Sud Aquitaine, qui ont mobilisé une centaine d’éleveurs.

La qualité des élevages visités a fait la force de ces assemblées de section qui restent un moment d’échange et de proximité entre la coopérative et ses adhérents.

À cette occasion, Johann SARCY, nouveau directeur de SORELIS depuis le 1er mars, s’est rendu auprès des adhérents SORELIS pour les rencontrer et découvrir le fonctionnement de la cooéprative.

La thématique de la reproduction, qui prend de plus en plus d’importance dans vos élevages, a su vous intéresser et vous mobiliser.

L’assemblée générale de SORELIS se tiendra le jeudi 22 mars 2018 à DENGUIN !  

elevages

Johann SARCY rejoint la coopérative SORELIS en tant que Directeur Général.

johannsarcy

Le 25 janvier 2018, sur proposition du président Jean-Luc BAZAILLACQ, le conseil d’administration a nommé Johann SARCY, 44 ans, au poste de directeur général de SORELIS en remplacement de Claude LALANDE qui fait valoir ses droits à la retraite. M. SARCY a pris ses fonctions le 1er mars 2018.
Ingénieur d’AgroSup Dijon, et titulaire d’un cycle de management général des coopératives agricoles de l’ESSEC, il va apporter son expérience du milieu coopératif et des métiers agricoles à SORELIS.


Johann SARCY possède plus de 24 ans d’expériences acquises dans différents métiers au service des agriculteurs, des productions et de la coopération agricole. Il a successivement occupé des postes de techniciens, commercial, responsable technique, et s’est orienté ces 10 dernières années dans des dimensions transversales et d’encadrement des coopératives agricoles.


Le Conseil d’Administration a donc exprimé toute sa confiance à Johann SARCY et lui a donné comme feuille de route le développement de l’identité et des valeurs de SORELIS, dont la proximité avec les sociétaires. En parallèle, M. SARCY devra engager une dynamique permettant d’adapter la coopérative aux enjeux actuels et de l’agriculture de demain, en répondant aux mieux aux attentes des associés coopérateurs.


SORELIS, une coopérative qui étend son rayon d’action sur 5 départements (Dordogne, Lot et Garonne, Gironde, Pyrénées Atlantiques et Hautes Pyrénées) sur les espèces Bovines, Caprines et Equine. Ses secteurs d’activité principaux sont centrés sur les métiers et les services de la génétique et de la reproduction.