Une fois de plus lors du concours inter-départemental en race brune du salon international agricole de Tarbes 2018, c'est Najak une fille du taureau français Jeroboam du LEGTA Jean Monnet de Vic en Bigorre (65) qui a gagné le titre de "Miss Bigorre". La mère de Najak est issue d'un embryon d'Alibaba sur Ultra (de la grande souche Westgate Océane EX93) acheté grâce à un partenariat entre B.G.S et AURIVA dans le cadre d'une démultiplication des meilleures souches de la zone OPTIBRUNE. Félicitations au vainqueur et à tous les éleveurs exposants !

tarbes salon

L’EARL du Bord de Dronne est une exploitation agricole de veaux sous la mère (VSLM) en race limousine et de poulets de chair de plein air.

Avec l’installation de Damien CARBONEL, le passage en 100% IA a été choisi pour optimiser les accouplements de chaque vache en progressant sur le développement musculaire, la couleur de la viande ou encore la teneur en gras. L’INRA 95, très typé viande, répond largement aux attentes des producteurs de VSLM grâce à ses qualités bouchères et sa croissance musculaire.

La détection des chaleurs est un passage obligatoire pour l’accès à l’IA, ce qui peut engendrer une charge de travail supplémentaire dans des élevages où la main d’œuvre est de plus en plus restreinte. Damien CARBONEL a fait l’acquisition d’un HEATIME en juin 2017 dans le but principal de réduction de l’IVV (1 veau / vache / an)  et de la charge de travail liée à la détection des chaleurs.

Une fois la période d’adaptation terminée, le détecteur de chaleur a été une vraie réussite avec :

  • Des inséminations plus tardives grâce à la fenêtre d’IA conseillée par la machine qui se sont traduites par un meilleur taux de réussite.
  • Un transfert des données vers le smartphone de l’éleveur pour un suivi des animaux plus régulier.
  • Des alertes santé (boiterie, mammite, corps étranger, …) pour anticiper les soins et limiter l’impact sur les animaux en production.

L’utilisation du HEATIME, couplée à un suivi de reproduction régulier de tous les animaux du troupeau, a permis de réduire de 50 jours l’IVV entre 2015 et 2018 et ainsi d’atteindre l’objectif de 370 jours d’IVV sur le troupeau. Le conseil apporté sur les vaches vides est d’autant plus précieux que le diagnostic des animaux gestants pour déterminer au plus vite les causes d’échec de mise à la reproduction et ainsi perdre le moins de temps possible.  À ce niveau-là, l’alimentation joue un rôle très important : la ration a été calée et équilibrée en 2015 pour permettre aux vaches de couvrir leurs besoins de production et de reproduction.

L’éleveur est également équipé d’un SMARTVEL pour la surveillance des animaux au moment de la mise bas avec un taux de détection proche de 100%. Associé à une caméra qui domine le box à vêlage, l’éleveur peut surveiller le vêlage et n’intervenir qu’en cas de problème. Il gagne ainsi en confort de travail et évite de perturber l’animal pendant le vêlage.

En plus des vêlages faciles et d’une bonne croissance des veaux, l’utilisation massive d’une génétique de qualité adaptée à chaque vache a permis en 2017 l’exploitation de valoriser des veaux de 156 kg à 5 mois au prix de 9.12€/kg (valeurs moyennes d’après les données UNIVIA). 72% des carcasses étaient de catégorie 0 ou 1 pour la couleur de la viande et plus de 9 veaux sur 10 rentraient dans la classe E ou U pour la conformation.

Pour les années à venir, l’éleveur s’est fixé comme objectif de se maintenir à un veau par vache et par an pour optimiser la production des VSLM sans accroitre son cheptel.

Témoignage de Damien CARBONEL de L'Earl du Bord de Dronne (groupe OUEST 24)

daniel

Credit Agricole svg

L’ère du numérique est en marche …. Le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne organisait, après AICIRITS (64) et SEVIGNACQ THEZE (64), dans le cadre du salon de Tarbes (65) les « Cafés de la transition numérique ».  Fournisseurs de technologie et agriculteurs déjà utilisateurs d’outils connectés… ont eu l’occasion ce 8 mars 2018 de faire découvrir les solutions « numériques » accessibles aujourd’hui : Agrégation de données, bâtiments et animaux connectés, utilisation de drones, plateformes E-commerce, de location de matériel  et financement participatif …

inseminateur sorelis

SORELIS avait une fois de plus répondu favorablement à cette invitation. Monitoring vêlage et chaleur avec SMARTVEL et HEATIME ont ainsi été mis en valeur dans leur capacité à améliorer la productivité des troupeaux et simplifier le quotidien des éleveurs…. Des solutions numériques qui trouvent via les prêts AGILOR du Crédit Agricole des solutions de financement : Bon à savoir !

http://www.nrpyrenees.fr/article/2018/03/09/94142-vers-la-transition-numerique.html

thK1Z9OS5L

 

 

 

SORELIS était partenaire des journées techniques du Conseil Elevage 64 qui se sont tenues lors des fermes ouvertes Bovins Lait ce 6 mars au GAEC LAIT 2 MAKEAR à Macaye et ce 9 mars au GAEC LES VIGNES ROUSSES à Jurançon.

fermes ouvertes bovins

Après une présentation détaillée des performances techniques et génétiques des 2 élevages supports de thématiques d’actualité (l’un au Pays Basque et l’autre en Béarn), plusieurs intervenants se sont succédés afin d’apporter un éclairage.

La "Biosécurité" par le GDS tout d’abord et la présentation des mesures et actions concrètes afin de prévenir et limiter les risques sanitaires. L’outil « SELSO » ensuite sur les possibilités permises de collecte et de valorisation des données. Enfin "Boiteries/Parage" pour lequel SORELIS participait à l’animation de l’atelier en collaboration avec le Dr Pierre LE MERCIER et CEL 64. L’occasion de rappeler l’importance des boiteries et la mise en place d’une démarche de diagnostic et d’accompagnement technique des éleveurs dans leur rechercher de réduction de l’impact des boiteries.

La place de SORELIS dans la démarche collective a été soulignée tant par la compétence des pareurs que par les possibilités offertes par la collecte des données de parage via la tablette tactile PERF’PARAGE. La partie génétique a ensuite été évoquée avec depuis peu en prim’holstein des index « Santé du pied » permettant là aussi d’intervenir en prévention.

fermes2

 

 

Aramis est un taureau reconnu pour ses qualités de race, de finesse, laitières, mais également pour son potentiel à créer des animaux d'exception dans les qualités bouchères, autant dans les largeurs de dos que dans les rebondis musculaires.


La vente de bouchères au SIA la semaine dernière en est la preuve puisque trois des six femelles blondes vendues étaient des filles d'Aramis. SORELIS était représenté par JAZALEE, de l'élevage CANGUILHEM à Sallespisse.

SIA 2018 JAZALEE

La belle Jazalée n°1 de sa catégorie

Cette jeune vache née le 11/07/2014 indexée à 115 en développement musculaire et à 114 en IVMAT a pesé 1229 Kg. Elle a été élue meilleure bouchère dans sa catégorie. Jazalée, a été achetée 23,40 € / kg par un supermarché de l'Hérault .
Si Aramis a été largement diffusé depuis quelques années, aujourd'hui, c'est son fils Ginkgo ( Aramis/Turner) qui a pris sa place avec un index de développement musculaire encore plus élevé à 122!
Félicitation aux éleveurs Jean Pierre et Aline Canguilhem.